Présentation

En 1986, alors engagé dans la vie active dans un tout autre domaine, j’ai entamé un cursus universitaire en Histoire de l’art et archéologie à Paris I – Panthéon – Sorbonne.
Dès le début, et tout au long de ma formation, j’ai pu contribuer comme fouilleur puis comme étudiant-chercheur à plusieurs programmes de recherche en Préhistoire.
Au tournant des années 1990 j’ai voulu tenter l’expérience de l’archéologie professionnelle alors balbutiante. J’y ai découvert une discipline exigeante et technique. Je m’y suis alors impliqué exclusivement, auprès de l’Association pour les fouilles archéologiques nationales (Afan) et d’autres structures para-publiques (Aspav, Arpea94), puis les collectivités territoriales et, par détachement, l’Inrap.

C’est au hasard des contrats que j’ai rencontré, à la croisée des enjeux du développement et de la préservation du patrimoine, l’action culturelle territoriale. Je m’y suis résolument engagé en 1998, au service d’une commune puis de deux départements.
Aux différents postes d’encadrement que j’ai occupés, j’ai animé des équipes pluridisciplinaires, sur le terrain et au laboratoire. J’ai par ailleurs toujours veillé à accompagner mon action scientifique et technique de son indispensable volet culturel.

Impliqué en archéologie depuis près de 30 ans, j’ai intégré et souvent accompagné les évolutions de la discipline, tant sur le plan scientifique que réglementaire et stratégique. Dans le champ plus large du patrimoine, j’ai acquis la polyvalence qui me permet aujourd’hui de disposer des clés d’appréhension et d’évaluation des problématiques, des enjeux, des stratégies et des nécessités techniques, scientifiques et administratives dans de nombreuses situations. Je me suis aussi forgé une sérieuse culture du service public.

En 2012, j’ai adhéré à un projet privé, novateur et ambitieux. A la tête d’une équipe jeune et dynamique j’ai pu expérimenter des solutions méthodologiques et technologiques prometteuses. Sur d’autres plans, l’enthousiasme fut rapidement déçu.
Cette expérience m’a cependant permis d’imaginer une structure originale dédiée à l’étude, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine.

Début 2015, associé à Denis Giudicelli, entrepreneur dans le champ de nouvelles technologies, j’ai créé la société AlidaD, qui propose des solutions techniques, originales et variées, pour mener ou accompagner l’étude, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel.

Ce site a pour objectif de permettre à mes interlocuteurs qui souhaiteraient mieux me connaître de scruter mon profil et mon parcours plus simplement qu’en glanant des instantanés, souvent réducteurs, sur la toile.
Il permet entre autre d’accéder à quelques unes de mes réalisations ainsi qu’à des documents libres de droits commerciaux.