Activités de recherche

2010 – 2012
PCR Interface moustérienne : Le seuil du Poitou dans le dynamique de peuplement ouest-européenne au Paléolithique moyen

Dans le cadre des travaux de l’UMR-CNRS 7041 ArScAn, en association avec l’équipe AnTet, j’ai participé au Programme Collectif de Recherche Interface moustérienne : Le seuil du Poitou dans la dynamique de peuplement ouest-européenne au Paléolithique moyen (300 000/40 000 ans) (2010-2012 – Coord. S. Soriano) qui explore le phénomène de « désert paléolithique » de la région de référence et tente de clarifier le décalage chrono-culturel observé entre les deux grands bassins, parisien et aquitain. J’ai à ce jour établi un primo-inventaire des occurrences paléolithiques de Vendée et révisé certaines attributions anciennes.(Rapport d’activité 2010, La Vendée paléolithique, p. 14-17).
Télécharger le Rapport d’activité 2010

2007-2009
PCR Paléolithique final et Mésolithique dans le Bassin parisien et ses marges

Associé à l’UMR-CNRS 7041 ArScAn, j’ai apporté ma contribution au Projet Collectif de Recherche Paléolithique final et Mésolithique dans le Bassin parisien et ses marges ; Habitats, société et environnement (Coord. B. Valentin), en établissant un recensement des données disponibles concernant le Mésolithique du Val-de-Marne.

2000-2005
Charte Boisée de l’Arc forestier du Val-de-Marne

Dans le cadre de la Charte Boisée de l’Arc forestier du Val-de-Marne, j’ai animé le Groupe patrimoine historique et archéologique qui a établi un premier inventaire des occurrences archéologiques de ce secteur forestier (prospections, caractérisation d’anomalies, recherche archivistiques, …). Plusieurs sites identifiés au cours de cette recherche ont donné lieu à des opérations archéologiques (Durbet, 2003 ; Ardouin, Durbet, 2015)

1999-2005
Le Fort de Sucy, Sucy-en-Brie (94) ; les fortifications d’Île-de-France

Dans le cadre de la mission de sauvegarde et de conservation du patrimoine de la Ville de Sucy-en-Brie (94), j’ai engagé une recherche sur l’organisation des fortifications de la deuxième ceinture fortifiée de Paris. Cette recherche a porté d’une part sur un programme de fouille ayant pour objectif la compréhension des systèmes hydrauliques du Fort de Sucy (Durbet, 2003), et d’autre part sur la reconnaissance des traces de la mise en défense de Paris en 1914 (Ardouin, Durbet, 2015)

1990-1994
Fouille programmée – Champ-Paillard, Saint-léger-de-Montbrun (79)

(Dir. J.-L. Ricard – Centre de recherche préhistorique de l’Université de Paris I)
L’horizon moustérien du complexe paléolithique ancien et moyen de Champ-Paillard présente une répartition non aléatoire des vestiges. De ce fait il constituait, à l’époque de sa fouille, le seul site ancien en cours d’étude proposant un potentiel palethnologique. Le programme constituait donc à démontrer la réalité de cette conservation in situ et à proposer un modèle d’organisation des activités enregistrées.
Associé aux travaux dès la troisième année de fouille, j’ai participé à la définition de la méthodologie de la fouille et de l’enregistrement des données.
Mes recherches ont porté sur la caractérisation de concentrations de silex taillés par l’analyse de leur composition technologique. J’ai pu ainsi démontrer que certains amas avaient été constitués par vidanges d’une « concentration mère » (Durbet, 1993)